Énergies et transitions
ÉNERGIES ET TRANSITIONS

Contribution d’Ufip Energies et Mobilités à la consultation publique sur le projet de Programmation Pluriannuelle de l’Energie 2024-2035

décembre 2023

Dans le cadre de la consultation publique sur le projet de Programmation Pluriannuelle de l’Energie 2024-2035 (PPE3), voici les observations et propositions d’Ufip Energies et Mobilités (Ufip EM).

En préambule, nous souhaitons rappeler qu’Ufip EM et ses membres soutiennent l’ambition climatique portée par les accords d Paris de la COP 21 en 2015, l'Union Européenne avec le paquet « Fit for 55 » et par la France dans le cadre de sa nouvelle stratégie Énergie et Climat. Ils sont déterminés à prendre une part active dans le développement et la mise en œuvre de solutions compétitives pour décarboner leurs activités, les procédés industriels et les produits du raffinage, dont les énergies liquides pour les mobilités.

Pour atteindre les objectifs climatiques très ambitieux qui ont été fixés et dans le cadre des transitions qui en découlent, il convient de ne pas opposer les différentes sources d’énergie les unes aux autres, chaque énergie ayant un rôle à jouer dans ces transitions. A cette fin, il est primordial de respecter le principe de neutralité technologique et permettre à chaque solution de démontrer son efficacité, en assurant à chacune les conditions de son modèle économique.

Pour Ufip EM, dans le cadre de la PPE3, trois axes de décarbonation sont ainsi à encourager : le déploiement des carburants liquides bas carbone (CLBC), la mise en œuvre d’hydrogène bas-carbone et le Captage de Carbone et son Utilisation ou Stockage (CCUS). Il faut également que la PPE3 apporte à toutes les parties prenantes concernées une visibilité sur les nécessaires adaptations des infrastructures logistiques pétrolières tout en assurant le maintien de la sécurité des approvisionnements du pays en énergies. Enfin, concernant la réduction des consommations d’énergie, des propositions sont portées sur le dispositif des Certificats d’Economie d’Energie (CEE).  

La position d’Ufip Energies et Mobilités sur la stratégie nationale CCUS

septembre 2023

Ufip Énergies et Mobilités (Ufip EM) et ses membres soutiennent l’ambition climatique portée par l'Union européenne avec le paquet « Fit For 55 » et la France dans le cadre de la Stratégie Française Énergie et Climat. Ils sont déterminés à prendre une part active dans le développement et la mise en œuvre de solutions compétitives pour décarboner leurs activités, les procédés industriels et les produits du raffinage, dont les énergies liquides des mobilités. Parmi les solutions de décarbonation à encourager et à soutenir pour accompagner la transition énergétique des plateformes industrielles de production d’énergies liquides, le captage et le stockage/utilisation du CO2 est l’une des trois priorités du secteur de même que la production de carburants liquides bas carbone et l’utilisation d’hydrogène décarboné. En outre, notre industrie a bâti de longue date une expertise reconnue pour le captage de CO2, sa réutilisation à des fins industrielles ou son stockage par exemple dans d’anciens réservoirs d’hydrocarbures déplétés.

La position d’Ufip Energies et Mobilités sur les Carburants Liquides Bas Carbone à l’horizon 2035

septembre 2023

Ufip Énergies et Mobilités (Ufip EM) et ses membres soutiennent l’ambition climatique portée par l'Union européenne avec le paquet « Fit For 55 » (« FF55 ») et la démarche engagée par la France dans le cadre des travaux préparatoires de la Stratégie Française Énergie et Climat (SFEC). Ils sont déterminés à prendre une part active dans le développement et la mise en œuvre de solutions compétitives pour décarboner les procédés industriels et les produits du raffinage, dont les énergies liquides de la mobilité.

Dans ce cadre, les scénarios de référence pour l’élaboration de la SFEC envisagent, pour des transports de plus en plus décarbonés, un mix énergétique varié, dans lequel les Carburants Liquides Bas Carbone (CLBC) sont attendus par les différents secteurs des transports (routier, en particulier pour la mobilité lourde, maritime et aérien).

Le déploiement des CLBC apparaît ainsi indispensable à l’atteinte des objectifs climatiques du « FF55 » et de la SFEC.