Réussir la transition
Communiqués de presse

La consommation française de produits énergétiques en mai 2022

15 JUIN 2022
« Les livraisons de carburants routiers sont en hausse de 13,2 % en mai*, Celles de carburéacteur augmentent fortement de 121,8 %.
Au global, la consommation des produits pétroliers énergétiques reste en retrait de 3,4 % par rapport à mai 2019 (avant covid). »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont augmenté de 13,2 % en mai 2022* pour atteindre 4,246 millions de m3 , un niveau comparable à celui de mai 2019 avant covid.

Plus spécifiquement, les livraisons de supercarburants sans plomb affichent une hausse de 25,1 % par rapport à mai 2021 (et en hausse de 18,3 % par rapport à mai 2019, avant covid) ; celles des gazoles progressent de 9,3 %, mais restent en baisse de 4,5 % par rapport à mai 2019, confirmant mois après mois la tendance observée d’un rebasculement d’une partie des consommations de gazole vers celles des essences.

Ainsi, la part des gazoles dans la consommation française de carburants routiers, tout en restant prépondérante à 73,2 %*** en mai 2022, continue de s’éroder (- 2,6 points par rapport à mai 2021).

Les livraisons de carburéacteur ont atteint 0,601 million de m3, enregistrant une forte hausse de 121,8 % par rapport à mai 2021, mais elles restent toujours en deçà des niveaux d’avant covid (- 19,4 % par rapport à mai 2019) ; Les livraisons de gazole non routier augmentent de 28,7 % à 0,485 million de m3 ; Celles du fioul domestique sont en baisse de 51,7 % à 0,167 million de m3.

Au total, les livraisons de produits pétroliers énergétiques en mai 2022 s’élèvent à
4,576 millions de tonnes, en hausse de 15,5 % par rapport à mai 2021. Elles restent en baisse de 3,4 % par rapport à mai 2019 avant covid. En cumul sur 12 mois (juin 2021 - mai 2022), les livraisons augmentent de 12,5 % pour s’établir à 55,6 millions de tonnes.

« Dans un contexte marqué par la poursuite de la guerre en Ukraine, la nervosité des marchés, et malgré le maintien de prix élevés à la pompe, les consommations du mois de mai sont restées très soutenues. Les carburants routiers ont ainsi retrouvé leur niveau de consommation d’avant covid. » a déclaré Olivier Gantois, président d’Ufip Énergies et Mobilités.

*Par rapport à mai 2021
**Comité Professionnel du Pétrole
*** volume
 
Contact presse : Blandine Ruty – tél. + 33 6 10 10 50 72 – bruty@ufipem.fr - @UfipEM
Précédent
La consommation française de produits énergétiq…
Suivant
La consommation française de produits énergétiq…