Réussir la transition
Communiqués de presse

La consommation française de produits énergétiques en février 2022.

16 MARS 2022
« Les livraisons de carburants routiers sont en hausse de 10,1 % en février*, mais restent toujours en retrait de 1,8 % par rapport à février 2020 (avant covid). »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont augmenté de 10,1 % en février 2022* pour atteindre 3,749 millions de m3, mais elles restent en retrait de 1,8 % par rapport à février 2020 (avant covid).

Plus spécifiquement, les livraisons de supercarburants sans plomb sont en hausse de 21,9 % par rapport à février 2021 (et en hausse de 7,5 % par rapport à février 2020) ; celles des gazoles ont augmenté de 6,8 % par rapport à février 2021, mais en baisse de 4,4 % par rapport à février 2020.

La part des gazoles dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 75,7 %*** en février 2022, en légère baisse de 2,3 points par rapport à février 2021.

Les livraisons de carburéacteur ont atteint 0,413 million de m3 enregistrant une hausse de 74,1 % par rapport à février 2021. Elles restent toujours très en deçà des niveaux de février 2020 (- 30,5 %) ; les livraisons de gazole non routier augmentent de 14,6 % à 0,364 million de m3 ; celles de fioul domestique sont en baisse de 9,3 % à 0,609 million de m3.

Au total, les livraisons de produits pétroliers énergétiques en février 2022 s’élèvent à 4,285 millions de tonnes, en hausse de 10,7 % par rapport à février 2021 mais en baisse de 5,6 % par rapport à février 2020. En cumul sur 12 mois (mars 2021 - février 2022), elles augmentent de 15,0 % pour s’établir à 54,1 millions de tonnes. Elles restent néanmoins en baisse de 7,7 % par rapport à la même période avant covid (mars 2019 - février 2020).

« Février a été marqué par l’escalade de la crise russo-ukrainienne, qui a abouti le 24 février au déclenchement d’une opération militaire de la Russie sur le sol ukrainien. Si les prix des produits pétroliers se sont envolés, la demande est restée soutenue dans un contexte de forte reprise économique. Les carburants routiers ont presque retrouvé leur niveau de consommation d’avant covid, mettant en évidence également la tendance de fond d’un rebasculement d’une partie des consommations de gazole vers celles des essences.» a déclaré Olivier Gantois, président d’Ufip Énergies et Mobilités.

 

*Par rapport à février 2021

**Comité Professionnel du Pétrole

*** volume

Contact presse : Blandine Ruty – tél. + 33 6 10 10 50 72 – bruty@ufipem.fr - @Ufip EM

Précédent
L’UFIP se transforme et devient Ufip Énergies e…
Suivant
La consommation française de produits énergétiq…